Combien de temps allons nous encore fermer nos yeux et refuser de voir la vérité en face ? Bien sûr, la vérité n’est pas toujours facile à entendre. Bien sûr que la vérité fait souvent mal car la vérité ne s’embarrasse pas de fioritures et ne prend pas de gants pour nous révéler les choses. Et bien que plus lente que le mensonge, elle finit toujours par arriver, par éclater.

Nous, BanaCongo Section Suisse, à l’instar de nombreux autres groupes de pression, mouvements associatifs de la société civile congolaise et de la diaspora, plates-formes politiques et même simples individus, mus par un indéniable amour de notre Patrie, avions criés tant et plus pour alerter le monde sur le caractère aberrant du processus dit de Transition qui devait nous mener, sereinement et sûrement selon ses géniteurs, vers un Etat de droit après des élections libres, transparentes, crédibles, inclusives et démocratiques.

Or, à la lumière et d’après de graves évènements qui ont cours à Kinshasa au moment où je couche ces quelques lignes à votre attention, nous pouvons enfin apporter les preuves que nos analyses et nos conclusions les plus pessimistes sur le future de notre pays sont Fondées.

La mise en place de la dictature! Voilà ce que sera la future gouvernance de Joseph Kabila. Quiconque osera lui opposer la moindre résistance subira son courroux. Ceux oseront se dresser contre lui seront anéantit avec brutalité et sans pitié

Et vous croyez toujours que nous auront des élections libres?

Lisez donc ce qui se passe en République Dictatoriale du Congo. Lisez et oubliez toute velléité de démocratie.

De: José MPUNDU

Objet: situation du Dr Matusila

Date: Wed, 24 May 2006 09:42:48 +0100

Cher Basile,

Je viens d'apprendre, par son épouse, que la maison du Dr Matusila est, depuis 23h00', encerclée par 12 policiers (PIR=Police d'Intervention Rapide) qui empêche toute entrée et toute sortie. Le Dr Matusila lui-même n'est pas là. Il a fait un déplacement vers Brazzaville. La même situation se présente aussi chez Roger Lumbala et Joseph Olenghakoy, tous candidats aux élections présidentielles. Au moment où ces choses se passent, tous les trois sont à Brazzaville pour une rencontre avec le Président Sassou. Ils seraient tous menacés d'arrestation dès leur retour au pays. Voilà le climat dans lequel les élections se préparent dans notre pays. Si tu peux répercuter cette information pour une large diffusion, ce serait une façon d'alerter l'opinion internationale.

Bien à toi,

Abbé José MPUNDU

Prêtre de l'archidiocèse de Kinshasa

Voilà donc ce que voulait dire Louis Michel en parlant de "sécuriser les élections" !

Voilà ce qu'étaient ses menaces et ses mises en garde contre "les perturbateurs" !

Joseph Kabila vient de déclarer la guerre à ses adversaires politiques et voici son programme, son projet de société. La répression à outrance et tous azimuts, la privation des libertés les plus élémentaires, l’arbitraire et l’injustice, la violation continue des lois, voilà ce que sera la vie de la Nation Congolaise et de son peuple sous le joug de notre prochain « Fhürer » .

Oyez ! Oyez ! Esclaves congolais ! Vous êtes conviés à vivre, à votre corps défendant, forcés et contraint, pour les trente prochaines années sous la férule de votre nouvel Empereur, Joseph.

La démocratie disiez-vous ?

Philippe Lomboto Liondjo

BanaCongo, Section Suisse.